LA PRÉ-ADHÉSION

 

Cliquez-ici pour pré-adhérer, mais prenez d’abord connaissance de l’engagement que vous prenez en pré-adhérent, en gros quasiment aucun engagement hormis votre sincérité :

À ce stade de l’action en réparation, il s’agit de pré-inscriptions non engageantes au collectif UPRA, même si nous vous demandons d’être sérieux dans votre démarche.

Tant la phase de pré-adhésion (simple marque d’intérêt), que la phase d’adhésion définitive d’ici septembre environ (sous forme d’un mandat au cabinet d’avocats Vermeille & Co), si nous réussissons à trouver un fonds qui nous finance, sont entièrement GRATUITES.

En effet, l’immense majorité des actionnaires ne veulent par remettre la main à la poche avec des grosses cotisations parties en fumée comme le cas de l’Udaac avec la double peine, perte boursière + perte de la cotisation Udaac.

Exemple d’un échange whatsapp avec un actionnaire qui a perdu 600 000€ : « I want success fee payment only ». Comprendre « je ne veux qu’un paiement au % sur les gains, je ne veux rien avancer. »

Le fondement de l’action UPRA, c’est qu’à aucun moment dans l’action en réparation, vous n’aurez de débours à faire, hormis des timbres pour vos courriers, pour l’envoi de docs en RAR, etc…

Au pire le procès et perdu et vous ne récupérez rien, mais vous n’aurez rien dépensé, au mieux, vous récupérerez une partie de votre perte qui vous sera payée par le fonds qui nous aura financé la totalité de la procédure, ce que ne font jamais les avocats en France. 

-Une des conditions pour devenir membre de l’UPRA est d’avoir encaissé des pertes sur l’action Atos pour des achats d’actions réalisés au cours des 5 dernières années, car au-delà, il y a prescriptions, même si vous avez toujours les actions.

ou d’avoir vendu au cours des 2 dernières années si vos achats sont antérieurs.

-Vos pertes peuvent être déjà encaissées ou latentes pour la pré-adhésion. Pour l’adhésion finale au moment du lancement de l’assignation en réparation, par contre, il faudra que vos moins-values soient encaissées, c’est-à-dire que vous ayez vendu vos titres, mais ce ne sera pas avant le mois de juin, puisqu’il nous faut la publication du DEU qui sera effective début mai, ce qui vous laisse le temps de réfléchir et de savoir si nous avons trouvé le financement avant de vendre vos actions, qui à ce stade reste non acquis, et qui dépendra entièrement de votre mobilisation.

L’action en réparation est un process, long et compliqué. Il prendra minimum 18 mois.

Aussi, il ne concerne les actionnaires qui ont subi des lourdes pertes, significatives à l’échelle de leur patrimoine et en tout état de cause dans le règlement du collectif, égales ou supérieures à 15 000€. Quelle que soit leur montant, les pertes de trading ou sur des produits dérivés ne sont pas concernées par cette action.

Cette limite de 15 000€ n’est surtout pas par snobisme, mais tout simplement parce que les sommes nécessaires de frais judiciaires, avocats, experts, auditeurs… sur des plus petits montant, type 7000€ ou 8000€, et même dans le cadre d’une action groupée, seraient supérieurs aux dommages à recouvrer.

Le principe du financement de l’action en réparation, sera d’utiliser un fonds dit « fonds de litige » qui se remboursera lui-même des frais sur les réparations touchées + une commission pour le risque pris.

La phrase de pré-adhésion est indispensable pour trouver ce fonds. Si vous hésitez à vous pré-inscrire et attendez de savoir si le financement de l’action est sécurisé, le projet sera mort-né.

LE BUT DE L’AGRÉGATEUR d’actions est de comptabiliser en temps réel les potentiels adhérents de l’UPRA et de voir si, In Fine, nous pourrions arriver à un nombre de plaignants suffisants pour peser auprès des fonds potentiels pour nous financer.

Le nombre minimum est atteint, mais comme le fonds de litige sera payé au pourcentage, plus nous seront nombreux, plus il trouvera un intérêt à tenter sa chance à nous financer.

Au stade actuel, nous avons un besoin surtout de préinscriptions au dela de 30 000€. Les plaignants pour des sommes inférieures seront bienvenus, mais vous pourrez attendre d’avoir la réponse du fonds de litige pour vous inscrire.

Si vous êtes dans ce cas, votre inscription rapide accéléra réellement le process du financement par un fond partenaire et par relation de cause à effet, le démarrage de l’assignation.

La pré-adhésion n’étant pas engageante, mais c’est un pré-requis, pour participer aux visioconférences en présence du cabinet Vermeille & Co. Elle est bien-sûr gratuite, de même que l’adhésion finale. Vous n’aurez aucun débours tout au long du process, et soyez rassuré, pour les adhésions définitives au collectif, vous ne donnerez pas mandat à l’UPRA, mais directement au fonds de litige et au cabinet d’avocat Vermeille & Co. qui se fera par une application sécurisée.

NOMBRE D’ACTIONS DÉTENUES : c’est le nombre total des actions que vous avez ou avez eu en portefeuille, peu importe que vous les ayez vendus (pertes encaissées) ou que vous les ayez encore en portefeuille. Si vous avez allégé, marquez le nombre maximal d’actions que vous avez eu.

Vérifiez-bien votre email, nous n’avons qu’un seul champ, si vous faites une erreur, vous ne pourrez recevoir les informations de mise à jour de la procédure.

Cliquez-ici pour pré-adhérer